Document sans nom
News Catalogue Espace
Pro - presse
Services
et SAV
Boutique
article en cours :
   
 
Rose-Aimée

C’est une jeune fille pleine de charme. Bien éduquée, joliment tournée, le teint rose et les yeux noirs et intenses. Elle chante des complaintes et danse la polka au cabaret des Trois anges blancs, à La Villette. Les clients de ce bal populaire ne sont pas toujours bien reluisants, mais qu’importe, ils adorent faire danser celle qu’on n’appelle que Fifi-Bout-d’Ficelle.

On danse, messieurs, mais on ne touche pas. Car la belle porte malheur à ceux qui essaieraient de la serrer d’un peu trop près, de la trousser malgré elle, voire de la prostituer. C’est la mort qui les attend très bientôt...

Mais le soir, quand la danse est finie, la pétulante et fraîche Rose-Aimée redevient ce qu’elle n’a jamais cessé d’être : une solitaire quelque peu revêche, terrée dans un couvent abandonné et hanté, qui redoute de ne jamais pouvoir connaître l’amour. Puisqu’elle risque de porter malheur même à ceux qui pourraient l’aimer.

Martial

Martial Belleroche n’était qu’un enfant d’une dizaine d’années quand il a embarqué pour la première fois comme mousse sur un cap-hornier pour une vie à la fois misérable et exaltante. Il a acquis maturité, courage et force physique, il a vu le monde, il sait jouer de l’accordéon, il est autodidacte, astucieux et déterminé. Et il a surtout la chance de mettre le pied en Californie au moment même où commence la ruée vers l’or, en 1848. Ce jeune homme aux yeux d’ambre et au sourire chaleureux, malin et même parfois filou, sait attirer aussi bien la sympathie que l’agacement.

La vie risque de devenir dangereuse ou ennuyeuse ? Martial Belleroche est tout près à prendre des risques ou à changer de cap. Ainsi quitte-t-il sans regret la fabuleuse terre de l’or pour retourner en France, en service commandé, en quelque sorte.

Et ce garçon qui n’a jamais été intéressé par les filles faciles des ports va sombrer dans un piège inattendu : il tombe amoureux de la belle qui porte malheur. Le voilà servi, lui qui aimerait plutôt les filles difficiles. Il pourrait y laisser sa vie. Mais qui ne risque rien n’a rien.

 
 

NOS AUTRES GAMMES

Dans la collection L’histoire :
Contexte historique

A découvrir également :