Document sans nom
News Catalogue Espace
Pro - presse
Services
et SAV
Boutique
article en cours :
   
 
Le Village au bout du monde

La nuit, le feu, une grande forteresse assaillie, une créature monstrueuse, un loup terrible, un loup debout... un galoup.

Tel est le cauchemar qui hante Louis, dans son village au bout du monde, près de la Grande Brèche et de sa lueur maudite qui marque la fin du royaume et de toutes les routes...

Ce royaume que l’ombre du Vicomte de Marsac, l’Usurpateur, et de ses terribles barons, Malemort et le Siblaire, ce siffleur infernal, recouvre peu à peu…

Mais derrière le simple garçon des montagnes, un autre se cache, plus griffu, plus sauvage, qui attend son heure... Mais cet autre sera-t-il assez fort, assez terrible, pour s’opposer aux ténèbres et à ses émissaires ?

Louis, accompagné par son frère, Séverin, et la Roussotte, ce joli brin de sorcière au caractère impossible, devra partir en quête de ses origines, après qu’une malebeste, une créature venue de la Grande Brèche, ait attaqué le village.

Mais les nouvelles vont vite, quand on a des yeux partout, et la chasse infernale de Malemort, le Grand Veneur, le maître des galoups noirs, est déjà en route...

« Approchez Estranger, là, dans le creux de l’âtre, où le feu murmure à l’ombre ses histoires...
Savez-vous qu’en l’an 999 de notre Seigneur, le Poing de Satan s’abattit sur le royaume de France, l’ouvrant en deux tel le soc d’une charrue fendant la terre ?
Savez-vous que pendant les cent ans qui suivirent, les Maljours, l’ombre et le froid recouvrirent ce monde, en une nuit sans fin ?
Savez-vous que de cette Grande Brèche ouverte par-delà les montagnes monta une lueur mauvaise qui changeait de terrible manière les bêtes et les hommes qui l’approchaient ?
Des ténèbres, un nouveau royaume est pourtant né au sud de la Grande Brèche, un royaume qui est aujourd’hui en péril.
C’est l’heure du conteur, c’est l’heure de l’histoire, l’histoire de Louis… Louis le galoup. »

Les Nuits d’Aurillac

Pourchassés par le Siblaire et ses limiers infernaux, Louis, Séverin et la Roussotte ont fui leur village au bout du monde, abandonnant derrière eux innocence et enfance.

Sur les conseils de Thierry, le galoup blanc, resté en arrière pour retenir leurs monstrueux poursuivants, les trois compagnons descendent la vallée pour se rendre à Aurillac et trouver asile chez Maistre Lebreton.

Mais encore faut-il entrer dans la ville et, une fois dedans, pouvoir en ressortir...

Les murailles peuvent vite se transformer en piège mortel, surtout quand on y est enfermé avec les loups.

Car l’ombre du Vicomte ne cesse de s’étendre sur le royaume et engloutira bientôt Aurillac.

Dans la nuit qui monte, une tourmente approche, terrible, carnivore, sans repos, et cette tourmente a un nom... Malemort.

Le Grand Veneur chasse et sa proie... c’est Louis.

Le Maître des Tours de Merle

Les mâchoires du piège ont claqué à vide.

Louis et ses compagnons, avec l’aide de leurs nouveaux alliés, ont échappé de peu à Malemort et au Siblaire, les noirs barons du Vicomte de Marsac.

Mais on ne peut fuir indéfiniment. Il est temps pour Louis, s’il veut sauver ses amis et le royaume, de découvrir les secrets de ses origines, d’accepter sa double nature et de dompter sa bête intérieure.

Pour cela, il doit quitter Séverin et la Roussotte et se rendre, seul, dans une vallée sauvage où, austères et revêches, se dressent les ruines des Tours de Merle.

En ce lieu oublié, il espère trouver Lionel de Roquevieille, l’ami de son père qui, peut-être, pourra lui apprendre à maîtriser son don.

Mais ce maître galoup, au pelage aussi noir que blanc, n’aime guère les visiteurs…

La Cité de pierre

On raconte qu’au fil de la Vézère, dans quelque méandre abrité du regard, s’élèvent de hautes falaises de pierre blanche que la lune, en son plein, se plaît à caresser.

Là, agrippée aux rocs pâles, dominant la rivière au cours tranquille, se dresserait la plus étonnante et imprenable des forteresses.

On dit aussi que dans ce nid d’aigle creusé à même la roche, dans cette cité verticale, les partisans du jeune Roy auraient répondu à l’appel du Galoup Blanc pour secouer le joug du tyran et de ses deux barons maléfiques.

C’est ce havre légendaire que Louis et ses compagnons, traqués et poursuivis, tentent d’atteindre envers et contre tout...

Mais pour leur salut ou leur perdition ?

Car dans son donjon de Tolosa, telle une araignée patiente et retorse, le noir Vicomte tisse sa toile malfaisante...

Le Coeur de Tolosa

L’ombre recouvre Tolosa…

Derrière les murs de la ville rousse, le noir Vicomte s’apprête à épouser Dame Stéphanie pour s’approprier ses pouvoirs, et noyer Occitània dans ses ténèbres… À jamais.

Entre lui et ses sinistres desseins ne se dresse plus qu’une ombre hirsute et sauvage, lancée à la rescousse d’une petite sorcière rouquine.

Mais sous les cendres de la résignation, les braises de la liberté couvent encore…

Il est l’heure, une fois de plus, de se rassembler au creux enfumé de l’âtre, pour une dernière veillée.

Ce soir, je vous révélerai le secret redoutable du cœur de Tolosa... et le choix de Louis, entre ombre et lumière, pelage blanc ou pelage noir.

 
 

NOS AUTRES GAMMES

Dans la collection Louis le galoup :
Univers

A découvrir également :