Document sans nom
News Catalogue Forum Matagot
Connexion
Espace
Pro - presse
Services
et SAV
Matagot club (version alpha)
 
 
Titre : Captain Sonar review par Jaureic a Jouer




Captain Sonar review par Jaureic a Jouer




Un reportage a propos de Captain Sonar, par Jaureic à Jouer.

Tup tiiiip tup tiiiip. Tiiiiptiptippiii. – Détecteur : Capitaine, contact sonar, 3 degrés Est, 300 mètres. – Second : torpilles, 2 prêtes. En attente de vos ordres. – Mécano : chef, fuite bâbord, rupture du joint de protection du sonar de profondeur. – Second : Capitaine ! Capitaine ! Vos ordres, vite ! – Capitaine : heu, bon. Voyons. Quelle option je prend pour …… mon prochain sous marin. Plutôt une carrosserie rouge pétante, ou auto-radio et vitres électriques ?

Un jeu du Cpt Fraga et du Lt Lemonnier, édité par MATAGOT

BUT DU JEU

Dans Capitain SONAR, vous êtes à bord d’un sous-marin et vous devez finir votre mission : couler le bâtiment adverse en lui affligeant 4 dégâts.

MÉCANISME

Au centre de la table un paravent permet de délimiter (et surtout masquer) les surfaces de jeu des 2 équipes.

4 rôles, 4 plateaux : le capitaine, le détecteur, le mécano et le second

Le capitaine : il détermine la case de départ du sous-marin, et il gère les déplacements en annonçant à voix haute les directions (nord, sud, est, ouest). Il annonce également quand il remonte à la surface (pas bon signe en général).

Le détecteur : il écoute scrupuleusement les ordres du capitaine adverse et les retranscrit sur sa propre carte. Pourquoi ? pour tenter de trouver le sous-marin adverse le plus vite possible et ainsi le couler.

Le mécano  : assure la maintenance du sous-marin. Et oui, les ordres du capitaine ne sont pas sans conséquence, ils détériorent un peu plus votre sous-marin à chaque fois. Maintenir les systèmes permet de pouvoir les utiliser. Négliger la maintenance c’est vous assurer de ne jamais tirer une seule torpille (entre autre).

Le second  : à chaque fois que le capitaine donne un ordre, le second peut augmenter la jauge d’un des systèmes (mine, torpille, drone, sonar, silence…). Une jauge pleine (et un système réparé) vous permet d’utiliser l’appareil en question.

Attention certaines pannes sont dangereuses pour vous car si vous n’y prenez pas garde, vous pouvez prendre 1 point de dégât.

Faire surface n’est pas bon signe ? et oui, car en général cela signifie que votre capitaine a fait une (ou des) erreur(s) de navigation. Et/ou votre mécano n’a pas suffisamment bien entretenu le sous-marin. Remonter à la surface permet de « réinitialiser » vos déplacements et aussi de réparer votre machine (au prix d’un dégât). Remonter à la surface vous impose aussi de révéler aux adversaires dans quelle zone de la carte vous vous trouvez.

Niveau système, on retrouve les torpilles et les mines (les classiques du sous-marin) mais aussi des drones (pour détecter le secteur adverse), le sonar (l’adversaire nous donne 2 coordonnées, l’une fausse, l’autre bonne) et le fabuleux mode « silence » qui vous permet un déplacement en ligne droite de 0 à 4 case(s) et ainsi semer le sous-marin adverse.

FIN DE PARTIE

Dès qu’un sous-marin cumule 4 dégâts, la partie s’arrête.

MON AVIS

Une superbe adaptation du touché-coulé. Il ne faut pas hésiter à se mettre dans l’ambiance (quelques sons de sonar et autres bruits des fonds marins). Une chose est sure, le jeu m’a mis sur les « nerfs ». L’angoisse de finir enseveli sous des millions de litres d’eau. Mais heureusement en relevant la tête, pas d’eau, mais des amis.

Pour plus de reportages et commentaires : La page de Jaureic à jouer.

 

Accéder à la boutique


A découvrir également :