Document sans nom
News Catalogue Forum Matagot
Connexion
Espace
Pro - presse
Services
et SAV
Matagot club (version alpha) Boutique
 
 
Titre : Inis sur Jedisjeux




Inis sur Jedisjeux




Reportage complet, avec commentaires et photos accessible ici : Inis sur jedisjeux

Nous sommes au temps des légendes Celtiques d’Irlande, avec la tribu de Dana et tous les Fomoires !

Nous incarnons les Milesiens qui arrivent sur l’ile d’Inis qui se battent pour la domination de celle-ci.

Des illustrations qui changent

J’ai toujours aimé les illustrations qui nous changent de ce qu’on trouve habituellement, ce que j’ai tendance à appeler les meringues. Ça déplait très souvent aux râleurs du net et j’admire pour cela les éditeurs, comme Matagot, qui font ces choix souvent risqués.

Du matériel taille XXL

La première chose qui surprend quand on ouvre la boîte, c’est la taille du matériel :

Les tuiles sont très grandes et ça peut prendre beaucoup de place sur la table si on en sort beaucoup pendant la partie. Mais les cartes sont vraiment énormes.

Il y a trois types de figurines par joueurs, mais il n’y a pas de distinction dans les règles pour celles-ci. Ce ne sont que des pions de luxe.

On revient à l’atypique

Les tuiles, je l’ai déjà dit, elles sont grandes. Mais, côté illustration, on retrouve le magnifique travail de Dimitri Bielak et Jim Fitzpatrick.

C’est la première fois que je vois des tuiles illustrées de cette manière.

La découpe originale est également très pratique. Ceci revient à des tuiles de 3 héxagones, mais leur découpe en puzzle permet de tenir le plateau en un seul bloc, même avec des maladroits autour de la table. un peu plus classique

Un peu plus classique, mais toujours sur-dimensionné, ce sont les pions. Les harpes et les espèces de couronnes vont servir pour les conditions de victoires, le chef détermine le premier joueur, les corbeaux le sens du jeu et le dernier est un évènement qui va se poser sur les tuiles.

Nous trouvons en plus des figurines, d’autres pions. Tout d’abord, des cités dans lesquelles nos figurines (des clans) pourrons se réfugier pendant les batailles. Les sanctuaires sont d’autres pions qui entrent dans les conditions de victoires.

C’est au tour des cartes

Je ne vais pas recommencer les compliments envers les illustrateurs, je vous laisse admirer ces cartes, elles sont toutes différentes.

Les cartes jaunes sont distribuées en début de partie aux différents chefs des lieux. Le chef d’un lieu, c’est simplement celui qui a le plus de clans présents dessus. Les cartes actions

Après avoir distribué les cartes "lieu", nous distribuons les cartes actions à l’aide d’un draft dans le sens donné par les corbeaux.

Chaque carte (qu’elle soit verte jaune ou rouge) permet soit de jouer une action, soit de répondre à une action.

Il suffit de lire pour savoir quoi en faire. Il s’agit d’ajouter des figs (clan, sanctuaire ou cité), d’effectuer des déplacements (et des combats qui vont avec) ou gérer ses cartes.

Les cartes épics

Parfois, on va récupérer des cartes épiques qui sont un peu plus puissantes que les deux précédentes. Au lieu de jouer une carte qui permet de le faire (saison dans le texte), on peut réclamer une des couronnes présentées plus haut. On ne peut la réclamer que si on remplit une condition de victoire à ce moment.

Si au début du tour suivant, on a cette couronne et qu’on remplit encore au moins une condition de victoire (pas forcément celle qui a fait gagner la couronne) , on a gagné la partie.

Les conditions sont au nombre de trois :
- être présent dans 6 lieux différents
- être chef de 6 clans adverses
- être présent autour de 6 sanctuaires

Les lyres permettent de compléter des conditions non remplies (par exemple, je suis présent sur 5 sanctuaires et j’ai une lyre, ceci me donne accès à la victoire).

Inis est un jeu intriguant, non seulement par ses illustrations, mais aussi par ses mécanismes.

Le jeu en lui-même est très classique, mais très agressif. Ce n’est pas le genre de jeu qui tournera avec tous les groupes, il faut accepter de se taper dessus et bien faire gaffe à ne pas trop s’acharner sur un joueur au risque que ce soit un autre qui gagne par surprise en récupérant les morceaux.

Toujours est-il que Matagot nous offre ici une boite magnifique qui dénote vraiment de la production habituelle.

Pour plus de commentaires et photos : Inis sur Jedisjeux

 

A découvrir également :